Une « impasse syrienne » ? (3/3)

…Troisième et dernier volet.

UNE DYNAMIQUE A L’OEUVRE

Un processus est à l’oeuvre consistant à passer « d’opposants » à « une opposition ». Il doit être soutenu, non fragilisé.

Sur le terrain, la phase n’est pas encore celle de la transition politique,  mais de la confrontation avec le régime. Face aux craintes de montée des radicalismes religieux -depuis le début instrumentalisées par le régime en place-,  toute analyse doit prendre en compte les fondamentaux de la société syrienne. Son niveau élevé d’éducation, de culture, son histoire multiconfessionnelle et multicommunautaire, l’existence d’une intelligentsia dans le pays et hors celui-ci  sont autant de déterminants de long terme. (…)

Accès au texte  :

Une « impasse syrienne, vraiment » (3/3) 

  1. La violence comme élément consubstantiel du régime al Assad
  2. La parole politique, une « Bastille » syrienne
  3. Une dynamique à l’oeuvre
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s