Une « impasse syrienne », vraiment ? (1/3)

Dans son édition 2013, l’Atlas géopolitique mondial  (éditions Argos) publie une double page intitulée « l’impasse syrienne », prenant acte, d’un côté, de la « détermination du régime à se maintenir par la force », de l’autre, du morcellement et de la radicalisation de l’opposition. Le constat paraît certes patent au regard de l’actualité. Mais que signifie précisément le terme d’impasse ? L’absence d’issue. Cela mérite qu’on s’y arrête. D’abord et bien sûr, parce que le risque est de juger à l’aune du temps court les évolutions du temps long. Or, qui peut dire quelle sera la « sortie » –car il y en aura une ? Mais l’idée n’est pas de faire à l’auteur un  mauvais procès pour un essai de synthèse de situation : un titre doit évoquer autant que signifier et l’emploi d’une métaphore telle que celle-ci peut constituer une simplification parlante. En revanche, mettre un point d’interrogation au titre de l’article semble indispensable pour pouvoir engager une réflexion sur les dynamiques à l’œuvre plutôt que sur l’état de fait. (…)

LE SUJET  SERA TRAITE EN TROIS VOLETS :

  1. La violence comme élément consubstantiel du régime al Assad
  2. La parole politique, une « Bastille » syrienne
  3. Une dynamique à l’oeuvre

Aujourd’hui, la première partie…

Accès au texte :

Une impasse syrienne -MGJ- 1_3

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Nyan

     /  22 avril 2013

    Vivement la suite!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s